AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (André) ›› Don't you dare leave me alone.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alexane Seurat
PSEUDO : THANOU • Margot
AVATAR : Emma Stone
MESSAGES : 90
CREDITS : noragami • annaëlle
ARRIVEE : 11/09/2015
ÂGE : 25 ans.
SANG : pur.
COEUR : • Bulle de pouvoir, tu ne seras jamais ce qu'il se passe au plus profond de mon être.
EMPLOI : • Journaliste, tout ce qu'elle voit, elle l'écrit. Son seul pouvoir est celui des mots.
Localisation : • Allée des sapins.

MessageSujet: (André) ›› Don't you dare leave me alone.   Lun 5 Oct - 12:24





don't u dare leave me alone
Don't let me go ft André

Le temps venait de s'arrêter et le sang battait avec force et hardeur dans les tempes de la rouquine. L'annonce de son meilleur ami à l'hôpital était comme un coup en pleine poitrine. Le souffle lui avait manqué mais rapidement, elle s'était remise et cherchait déjà à le retrouver. Etant allée à l'hôpital des sorciers étant petite, elle pouvait s'y transplaner. De chez elle, elle ne prit même pas le temps de mettre des chaussures, ni même d'avoir mis sa cape. Visualisant l'hôpital, elle soupira et se laissa guider. Dans un enchaînement sorcier, elle transplana et arriva sur les lieux. Elle regarda à gauche puis à droite, assez rapidement, il ne fallait pas qu'elle perde une minute. Alexane vit l'accueil et le registre des personnes emmenées ici. Elle feuilleta et eut alors la chambre où logeait son André et elle courut à travers les couloirs pour arriver le plus vite possible. Encore une fois, il avait récidivé. Alexane savait très bien ce qu'il se passait, elle savait qu'elle ne pourra jamais rien changé à ça mais elle l'aidait comme elle le pouvait à aller mieux. Enfin c'était ce qu'elle espérait.

Entrant dans la chambre comme une délurée, elle soupira de bonheur en le voyant sain et sauf sur le lit. Adossée contre la porte pendant quelques instants, elle respira l'air. Heureuse de le voir, heureuse qu'il soit toujours là. Pointant du doigt son meilleur ami, Alexane marcha vers lui d'un air qu'elle voulait menaçant. « Toi, espèce de crottin d'hypogriffe, la prochaine fois que tu me fais une frayeur pareille, je te... » elle laissa sa phrase en suspend et le regarda avec un petit sourire « ça te ferait trop plaisir... ! » Elle s'approcha alors et monta sur le lit où il était allongé pour se mettre à côté de lui. « Tu n'as pas le droit de me laisser seule ici... » Elle passa une main dans ses cheveux pour enlever des mèches qui lui tombaient dans les yeux. « Tu peux m'expliquer ce qu'il t'a pris? »
code by Chocolate cookie


_________________
I'll create an empire
I miss the sun that come out of her hair. I miss her lips that are so sweet and taste like heaven. I miss her skin, that is sweeter than any candy... The only thing i miss is her.


Dernière édition par Alexane Seurat le Jeu 15 Oct - 10:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
André Cabanel
PSEUDO : caius/nico.
AVATAR : sam way.
MESSAGES : 254
CREDITS : caius, me (avatar) anaëlle (signa).
ARRIVEE : 01/09/2015
ÂGE : vingt-trois années de scarifications, âge proche de la fin malgré sa jeunesse.
SANG : presque bleu, le sang royal, la pureté des sorciers français, la famille ayant honte de son enfant à cause de la religion régnant dans leurs cœurs qu'ils disent totalement purs.
COEUR : déglingué, explosé, éclaté, écorché vif, cœur inexistant et roué de coups. pourtant, il pulse, légèrement, il commence à se réveiller.
EMPLOI : avant c'était les jambes écartées, désormais c'est fluctuant, métiers peu payés et dégradants. il économise pour passer ses examens et tenter de devenir auror.

MessageSujet: Re: (André) ›› Don't you dare leave me alone.   Ven 9 Oct - 18:48

don't you dare leave me alone
alexane seurat && andré cabanel

Bien entendu, il a de nouveau craqué. La tentation était beaucoup trop forte pour qu'il puisse la brider. La tristesse et la mélancolie ont fait qu'André à de nouveau laissé libre court à ses pulsions suicidaires. Tant et si bien que mal que cette fois-ci, les voisins alertés par les bruits de cassure des objets dans son appartement ont alerté les autorités qui l'ont immédiatement amené à la clinique du Loup Blanc. Voilà deux jours qu'il est placé-là, deux jours qu'un psychologue essaye en vain de tirer quelque chose de lui alors qu'il est toujours dans une chambre à cause de ses nombreuses blessures. Mais ils ne comprennent pas le vice qui règne dans son être. Personne n'a jamais réussis à saisir cela. Cependant êtres dans cet endroit est plutôt... confortable : non seulement il est surveillé par les médecins et il sait qu'au moins il ne recommencera pas pour le moment ses mutilations mais en prime il est nourris de façon plus convenable que chez lui avec les plats qu'il se prépare. Mais le plus gros inconvénient, ce sont les séances avec les satanés psychologues qui lui posent des questions auxquels ils ont toujours les mêmes réponses avec lui ; le test des formes, André dit systématiquement : une tâche d'encre. De toute manière inutile de se forcer à y voir quelque chose. Mais il n'aime pas non plus rester enfermer dans ce genre d'endroit, ce n'est pas son lieu, de plus il a besoin d'espace, d'endroit pour se détendre. Et pis que tout, il a besoin de fumer et de boire un bon whisky.
Alors que le jeune Cabanel s'adonne à des rêveries intempestives et commence à avoir besoin que son meilleur ami soit là à ses côtés pour le réconforter et le câliner comme il aime tant qu'il le fasse, la porte de la chambre de la clinique s'ouvre en grand et une chevelure rousse entre en furie dans la pièce. Elle le pointe du doigt, Seurat essaye d'avoir l'air menaçante, mais ce n'est pas elle tout cela. « Toi, espèce de crottin d'hypogriffe, la prochaine fois que tu me fais une frayeur pareille, je te... » Il attend la suite, mais son air non sérieux fait apparaître un sourire amusé sur les lèvres d'Alexane qui de toute manière ne peut jamais se mettre en colère contre lui. « Ça te ferait trop plaisir... ! » Cette fois-ci, c'est sur le visage d'André qu'un sourire se loge, sourire certes timide, mais parce qu'en réalité il est heureux qu'elle vienne le voir. Bien qu'il sache qu'elle lui passera tout de même un savon. Le pire c'est qu'avec Alexane, les pires mots sont ceux qui sont gentils et qui cachent une réprobation réelle, pas ceux où elle force la voix. Et il sait qu'il va avoir mal rien qu'à l'entendre parler. La rouquine vient s'installer à côté d'André sur le lit. « Tu n'as pas le droit de me laisser seule ici... » Et voilà que ça commence et qu'il éprouve du remord. Bien que cela ne durera qu'un temps avant qu'il ne réitère la chose. « Tu peux m'expliquer ce qu'il t'a pris ? » Encore cette question à laquelle il n'a jamais eu de réponse. C'est tout, c'est comme ça. Il en a envie alors il le fait.
Il se redresse pour s'asseoir dans le lit et la regarde d'un air tout sauf sérieux. Il ne lui répondra pas, de toute manière elle le sait très bien. Il va esquiver la question et faire une approche sur d'autres sujets pour qu'elle arrête. En prime il ne sait même pas pourquoi il multiplie ainsi les tentatives de suicides. « Même pas tu me fais un bisou ? » Une moue boudeuse s'affiche sur son visage, moue boudeuse qu'il accentue même en croisant les bras sur son torse pour exagérer la chose. Toujours dans la démonstration exubérante avec lui de toute manière. Il ne se comporte ainsi qu'avec elle en prime, parce qu'elle arrive à le faire rire, à le faire sourire même dans les pires situations. « Je vais presque en être déçu. » Une « discussion normale » dans un endroit « pas normal » ; exactement ce qui caractérise André Cabanel, toujours en décalage également.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
ECOUTE PAUVRE CON

je suis pas quelqu’un de bien je suis pas une belle personne je suis une sale bête une bouteille de gaz dans une cheminée et je vais finir par te sauter au visage si tu t’approches trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexane Seurat
PSEUDO : THANOU • Margot
AVATAR : Emma Stone
MESSAGES : 90
CREDITS : noragami • annaëlle
ARRIVEE : 11/09/2015
ÂGE : 25 ans.
SANG : pur.
COEUR : • Bulle de pouvoir, tu ne seras jamais ce qu'il se passe au plus profond de mon être.
EMPLOI : • Journaliste, tout ce qu'elle voit, elle l'écrit. Son seul pouvoir est celui des mots.
Localisation : • Allée des sapins.

MessageSujet: Re: (André) ›› Don't you dare leave me alone.   Jeu 15 Oct - 10:30





don't u dare leave me alone
Don't let me go ft André

Il me la faisait encore à l'envers, j'y crois pas. Il ne voulait jamais rien dire que ce soit avec moi comme avec les autres. C'était son monde, sa vie et au final, je l'acceptais. Il y a des jours, ou je me dis que je finirais pas le perdre s'il ne voit pas le bon côté des choses. Je me dis que je finirais seul à regarder des culs passés sur un banc. Car, sans qu'il n'y pense même un petit peu, il est tel un frère, il est ma famille, la seule personne qui me comprenne à 100%. Nous avons les mêmes vies, les mêmes origines et pourtant je ne comprends pas ce qu'il lui passe par la tête. Pourquoi il veut à tout prix se faire du mal, se blesser, mourir. Il a une assez bonne vie et s'il n'a pas une famille compréhensive, il m'a moi. Et je sais très bien que je ne lui suffis pas, que je ne suis pas la raison qui le fera rester. Et ça me fais mal la plupart du temps, car je sais que si c'est moi en haut d'un pont, que c'est moi qui veut sauter, ce serait ces yeux baignés de larmes qui me ferait rebroussé chemin.

Alors je sens son torse contre moi, et je me dis qu'il est toujours là. Qu'encore une fois, il n'est pas mort et que mon cœur s'apaise. Cependant, il continue. Il veut un bisou, je résiste, mais c'est une chose que je ne sais faire longtemps avec lui alors je lui dépose sur la joue, un simple, un tendre. Signe de mon attachement à mon meilleur ami. « Un jour, tu crèveras. » dis-je, je n'expliqua pas la phrase qui sortit de ma bouche. Un reproche et une constatation à la fois. Laissé en suspens. Je savais que ça ne durerait pas toujours, que le destin ne l'aidera pas plus que ça. Je ferme les yeux, je respire, j'essaye en tout cas de ne pas verser de larmes. Nombres de fois j'ai essayé de me détacher de son être, mais c'était bien plus fort que moi. Il est cette partie qui ne s'enlève pas. Je n'ai pas envie de luter, je le ferais un peu après. Pour le moment, je sens sa présence dans la pièce, sur ce lit et le blanc me fracasse la tête d'illusion morte, encore une fois, on est dans un hopital... Rien de plus. On est pas chez lui ou chez moi, devant un match de quidditch, non. Je n'ose pas le regarder, parce que je sais que je vais le heurter, mais je lui dois de lui dire. « J'ai déjà essayé, tu sais, de me détacher de toi, pour ne pas souffrir. Pour arrêter  de m'affoler, de voir mon cœur s'affoler à chaque fois que je reçois un hibou pour me dire tes méfaits. Malheureusement, tu es un tic et tu resteras avec moi, jusqu'à notre fin... que je le veuille ou non. Que tu le veuilles ou non. » A la fin de ma phrase, je laissa mon regard se portait jusqu'au sien. « Je ne te demanderai pas de me jurer de ne rien refaire, c'est au dessus de tes forces, et je sais que si tu le fais, ça ne sera que promesse brisée. Je ne veux pas être la dernière à savoir. » Et là, oui, je lui parlais de l'irréparable.
code by Chocolate cookie


_________________
I'll create an empire
I miss the sun that come out of her hair. I miss her lips that are so sweet and taste like heaven. I miss her skin, that is sweeter than any candy... The only thing i miss is her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (André) ›› Don't you dare leave me alone.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(André) ›› Don't you dare leave me alone.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Malraux, André] La condition humaine
» Exposition André Abbal - Musée Calbet à Grisolles - Jusqu'au 26 octobre 2008
» André the giant classic superstars series ???
» Armandy, André
» André Brink

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FAULT IN THE MOON ::  :: Allée des sapins :: Clinique du Loup Blanc-