AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A l'encre de mon nom (lyra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: A l'encre de mon nom (lyra)   Jeu 3 Sep - 23:12

Lyra Andromeda Black
- une citation plus ou moins longue -

nom complet + Lyra Andromeda Black, ce patronyme qui clame à lui seul l'intransigeance qui est rattachée à l'appellation "Black". Ses deux prénoms sont, quant à eux, liés à une constellation, la Lyre et Andromède. âge + voilà 23 hivers que la brune a vu le jour. date et lieu de naissance + La petite princesse a vu le jour un 21 décembre, dans un manoir à la française appartenant aux Black. origines + Anglaise de pure souche, mais elle possède la double nationalité franco-anglaise de naissance. sang + sa pureté ne saurait être remise en question. profession + Directrice adjointe de l'un des services du département de la coopération magique internationale.. race + Simple sorcière, avec le don de dresseuse de loups. côté cœur + Un devoir de pureté préservée la lie à un être de sang pur, mais son cœur reste sauvage, libre et indomptable. situation familiale + Créature virginale, attachée à un sang pur par des fiançailles. Elle est la dernière née des Black, la dernière jumelle à avoir vu le jour. Sa famille proche se compose ainsi :
Draco Black (47 ans/libre) & Vela Black (43 ans/libre)
(m/pré-lien) Caelum Black, 25 ans.
(m/pré-lien) Orion Black, 23 ans.
(f) Lyra Black, 23 ans.

situation financière + Riches, les Black transpirent la richesse. Plus encore que leurs homologues anglais, puisque les français ont su prospérer, faire fructifier leur capital. Aujourd'hui, si l'héritier en titre, Caelum, sera des plus riches et le futur propriétaire du manoir, les jumeaux n'auront rien à envier de sa richesse, étant eux-mêmes plus que riches. Le patrimoine de la brune est donc des plus conséquents, d'autant plus que Bellatrix lui a laissé tout son héritage anglais. lieu d'habitation + Actuellement elle réside au Manoir Black, en compagnie de ses parents et de ses frères. baguette + Bois d'aubépine, plume de phœnix, 24.6 cm, plus que réceptive aux sortilèges informulés. patronus + Une chouette. épouvantard + Son propre reflet, entièrement soumis à Caelum. avatar + Nina Dobrev.

L'âme du moldu
Alors moi c'est Livdiv, je suis majeure et même vaccinée xD Ma nouvelle maison, depuis 1 mois, c'est l'île de France. Je serai plus "prolifique" le week-end, mais disons que je ferai une à deux réponses par semaine en moyenne. J'aime beaucoup le forum en tout cas. Ça change énormément le contexte d'HP au final, et j'adore ! Le coup de la meute, des dresseurs de loup, d'être en France... ça nous sort de ce qui est fait d'habitude, et je suis fan. Ce forum est une pépite  yeah  inlove  
que penses-tu de la meute des nouveaux loups ?
Les loups sont des hybrides, des moins que rien, leur sang est impur, au même titre que les autres sorciers qui ne méritent pas même un regard. De plus cette nouvelle meute est un danger. De quel droit se pensent-ils supérieurs aux sangs purs ? De quel droit tuent-ils, transforment-ils comme si le monde leur appartenait ?

et la brigade des chasseurs, ton avis ?
Une utilité compte tenu des derniers évènements. Il est inévitable de chasser une menace de sorte à la faire disparaître. Ils ont bien pensé la même chose en Angleterre avec le Lord, après tout.

en quoi l'arrivée de la meute a-t-elle changé ton quotidien ?
En quoi ? *rire jaune* Ce n'est pas elle, enfin je ne pense pas. Mon quotidien s'est vu modifié une nuit de pleine lune, où, d'habitude, je ne quitte pas la protection du manoir Black. Cette nuit-là, un loup ne m'a rien fait, pire encore, il a veillé sur moi. Est-ce de la faute à cette créature ou suis-je moi-même quelque chose d'autre, d'impure en sens, du fait que la bête ne m'ait pas dévorée ? J'ai commencé à chercher, mais je n'ai rien trouver encore. Et puis, il est difficile de ne pas attirer l'attention d'Orion ces derniers temps. Il s'inquiète à cause de Caelum, je sais qu'il ne supporte pas d'être dans l'ignorance, mais Cael est mon problème. Tout comme cette capacité étrange. Alors oui, mon quotidien s'est vu modifier. Ce qui en est la cause ? Je l'ignore. La meute ? Quelque chose dans mon sang ? Il a toujours été nécessaire de faire attention à la rondeur de la lune... est-ce que finalement, celle-ci n'aurait plus d'incidence sur ma vie ?


- Piece of mind -
Caractère : Intelligente, rusée, ambitieuse, mesquine, sarcastique, cruelle, pragmatique, débrouillarde, espiègle, séductrice, caractérielle, rancunière, passionnée, indépendante, hautaine, douce, protectrice, élégante, garce, ...

+ Lyra est la petite dernière de l'union de Draco et Vela Black, mais elle est arrivée en compagnie de son jumeau, Orion, avec qui on lui prête faussement une aventure. Ils sont justes beaucoup trop proches et tactiles pour l'imagination trop fertile des possibles spectateurs.
+ L'aîné de la fratrie, Caelum, est le petit roi des Black à qui il ne faut surtout pas toucher et qui a tous les droits. Il a d'ailleurs été infecte avec les jumeaux, leur montrant clairement qu'il leur était supérieur. Plus encore, puisqu'il désire posséder charnellement Lyra, qu'il considère comme un droit en tant qu'héritier Black.
+ Il a tenté d'abuser d'elle une nuit de 2014, elle lui a planté une lame dans la paume. Devinez qui a été puni par le paternel... sûrement pas Caelum.
+ Orion s'est interposé la seconde fois.
+ La troisième fois est récente, Caelum avait tout prévu, si ce n'est la témérité obstinée de sa cadette, et sa préférence pour les crocs des loups à ses lèvres.
+ D'ailleurs, ce fut cette nuit-là qu'elle découvrit qu'elle était une dresseuse de loups. Enfin... comprendre est un bien grand mot, elle sait qu'un loup-garou l'a épargnée et qu'il a veillé sur elle jusqu'à son départ. Elle ignore encore ce que cela peut signifier, d'où cela peut sortir, si elle doit en avoir honte ou en être fière. Une chose est sûre, peut-être que cela pourrait être un atout dans sa rancune envers Caelum.
+ Lyra a toujours sur elle une petite lame qu'elle dissimule sous ses vêtements, ou sous son oreiller quand elle dort. Elle considère qu'une baguette c'est bien, mais il est parfois plus rapide de simplement planter une lame en première réaction.
+ Encore et toujours vierge, la fille Black se préserve, sous les valeurs transmises par sa mère, pour son futur époux au sang trop pur, néanmoins, à trop mystifier la chose, Lyra craint l'instant où elle perdra son innocence.
+ Elle n'a d'ailleurs pas spécialement envie de se marier, d'avoir des enfants, et de jouer à l'épouse au foyer... trop indépendante, Lyra a d'autres ambitions, mais elle ne s'opposera pas aux fiançailles décidées par ses parents. Elle ne fera pas d'effort pour faire semblant que cela la réjouit, c'est tout.
+ Joueuse, séductrice, peut-être un peu manipulatrice, elle séduit, se montre tactile, mais finit forcément par devenir aussi glissante qu'une anguille, aussi fuyante qu'un serpent.
+ Elle souhaite la mort de Caelum, pour se venger, lui faire payer, et se débarrasser de la menace qu'il représente. Si elle n'a jamais tué personne, il n'est pas dit que cela la dérangerait plus que cela de la préméditer.
+ Lyra a une facette d'elle-même plus fragile, mais la garce a toujours semblé plus forte et assuré. Il n'y a bien qu'Orion qui ait véritablement percé à jour sa jolie jumelle. Même si le fait que Lyra ne lui ait pas confié son don ou ce qu'il s'est passé dernièrement avec Caelum semble contredire ce point.
+ Ainsi, avoir du sang sur les mains ne la dérangerait pas, mais il n'est pas dit qu'elle n'y perdrait pas une parcelle de sa stabilité pour devenir plus instable.
+ Trop fière, l'arrogante Black, la petite princesse, elle ne s'est jamais laissée marcher sur les pieds. Devenir une victime, très peu pour elle, si le venin coule dans ses veines, elle a ce courage haïssable de combattre plutôt que de courber l'échine. Elle a l'étoffe d'une reine, Lyra. De celles qui par plaisir auraient soufflé à leur empereur de baisser le pouce pour célébrer sa grandeur par le sang. Elle écrase les insectes d'un regard, elle darde sa vengeance avec une froideur calculatrice.
+ Elle se sait supérieure. Elle se sent supérieure. Elle est de sang pur la garce, la presque catin toujours pucelle, la froide insolente, la rancunière passionnée, l'intelligente sorcière qui connaît les affres de la magie noire, la frondeuse créature si peu rebelle si l'on ne croise pas sa détermination. Lyra, elle est, elle ne se définit pas totalement.
+ Elle, que l'on peut surprendre à aimer le parfum de la pluie lorsqu'elle s'arrête et que le monde reprend vie.
+ De plus, elle parle parfaitement l'anglais, le français et le russe.
CODE PAR VIEUX FRERES.


Dernière édition par Lyra Black le Dim 6 Sep - 9:00, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Jeu 3 Sep - 23:13


A l'encre de mon nom
premiers souffles de vérités


Dans la famille Black, je vous demande : l’héritier, le jumeau, et la jumelle. Dans la famille Black, je vous demande : le petit roi, le petit prince et la princesse. Dans la famille Black, je vous demande : l’éternel insatisfait qui veut posséder ce qu’il ne peut avoir, le comparateur qui ne veut rien de moins bien que l’image idéalisée de Lyra, et l’Esméralda mesquine, la presque catin passionnée. Cette partie-là de la branche des Black n’a rien à envier à ses cousins d’outre-manche. Entre solidarité et guerre intestine, les enfants s’aiment et se déchirent d’une manière aussi haïssable que le souffle du secret qui parsème leurs existences. Ce qui se passe au sein des Black ne concerne que les Black. Alors l’apparence s’érige, les mensonges se glissent, la rancune se fait mesquine, et le monde observe cette famille à l’apparence parfaitement dirigée.

Gamineries cruelles face à la force du nombre


« Orion s’est encore fait réprimandé par le professeur aujourd’hui. » claironna Caelum lors du repas de famille, incapable de ne pas rabaisser l’un des jumeaux dès que l’occasion de profilait. Il devait immanquablement prouver qu’il était meilleur qu’eux, le préféré des parents de par sa position dans les naissances… ce à quoi Lyra lui avait déjà répliqué qu’il avait juste de la chance, et aucune fierté à en retirer. Trop intelligente pour son âge, Cael s’était contenté de la frapper à défaut de savoir réaliser un doloris pour lui faire regretter ses paroles. Elle avait pleuré ce jour-là, des larmes amères de douleur, mais elle avait souri lorsqu’il avait arrêté, satisfaite de ne pas l’avoir supplié. Leur grand-frère avait la cruauté et le complexe de supériorité créé de toutes pièces par leurs parents, incapables de saisir qu’ils étaient en train de faire cet avorton un type incapable de comprendre que le monde entier n’était pas sien. Incapable de ne pas éprouver une profonde jalousie pour le lien qu’Orion et Lyra partageaient, cette complicité de tous les instants, ces regards qui se passaient de mots qu’ils échangeaient parfois, et desquels il était exclu. Il aurait accepté cela de Lyra, mais sûrement pas d’Orion qui portait plus d’importance à cette fille qu’à lui, l’héritier des Black. Alors il ne pouvait que s’en prendre à eux, qu’à s’acharner, qu’à les frapper, les ridiculiser, les accuser, l’un après l’autre, ensemble, il voulait leur rappeler à chaque instant de leurs existences qu’ils étaient et seraient toujours en dessous de lui.

Orion l’ouvrait moins, Lyra répliquait avec un sarcasme qui avait déjà poussé ses parents à lui laver la bouche au savon par sorcellerie. Orion ne pensait qu’à préserver sa jumelle en n’attirant pas l’attention sur eux, en cherchant à la retenir, comme en cet instant en lui donnant un coup de pied sous la table, ce qui eut pour effet de laisser la petite poupée brune darder un regard furieux sur son autre moitié. Il ne la sentait pas, lui, la douleur sourde que son coup de pied venait de lui provoquer. Bien que, à bien y réfléchir, elle était moindre en comparaison des punitions qu’elle prenait parfois, de par son père, de par Cael. « Lyra n’a rien à dire ? C’est bizarre… T’es malade petite sœur ? » demanda l’héritier d’un air goguenard, tandis que l’œillade appuyée d’Orion lui intimait de se taire. S’emparant du morceau de viande qu’elle venait de couper en l’empalant au bout de sa fourchette, elle lui adressa un resplendissant sourire. « Je me disais simplement que ta journée avait dû être terriblement ennuyante pour que ton seul sujet de conversation soit Orion. » fit-elle glisser avec l’innocence qui ne parvenait pas totalement à dissimuler le sarcasme de sa remarque, juste avant de mener le morceau avec élégance à ses lèvres délicates. Un sourire nargua celles d’Orion, même s’il aurait mieux fait de s’abstenir, puisque les iris furieux de Caelum se posèrent sur l’intéressé plutôt que sur Lyra. Peut-être venait-il de comprendre que pour leur faire véritablement du mal, c’était à la moitié de l’autre qu’il fallait s’en prendre. « Peut-être que je voulais simplement montrer l’erreur d’Orion qui aurait pu porter ombrage à notre nom. »

Il ne la regardait pas, mais les paroles lui étaient indéniablement destinées, alors que Draco se figeait à l’autre extrémité de la table, laissant son regard dériver de l’un à l’autre de ses fils. Elle voulut ouvrir les lèvres à nouveau, mais la voix tranchante de son père s’éleva. « Il suffit. Orion, sors de table et attends-moi dans mon bureau. Lyra, reste à ta place. » précéda-t-il la réaction de celle qu’il connaissait, sans oublier le lien trop fusionnel qui l’unissait à son jumeau. Les deux parents le regardaient d’un œil attentif ayant été attiré par l’héritier de la famille. Ils veillaient, mais déjà Draco quittait la table à la suite de son fils, et Caelum dardait un sourire victorieux en direction de Lyra qui fulminait silencieusement à sa place. « Et si tu nous parlais de ta journée, Caelum ? Je suis certaine que cela va être passionnant, n’est-ce pas, Lyra ? » résonna la voix posée de Vela. Mais la concernée tournait fréquemment le regard en direction du couloir qui menait au bureau de leur père, certaine qu’il était en train de punir Orion inutilement, puisque Cael venait d’en rajouter. « Il est tellement merveilleux. » souffla-t-elle d’un sourire fielleux. Remarque qu’elle regretterait, elle le lut dans ses yeux, mais pas assez pour la pousser à retenir la prochaine.

il y avait comme un son perdu dans l'univers


Le vent glissa sur sa peau comme un voile qui chuterait involontairement de son être endormi. La rudesse de son matelas lui semblait presque étrange sous son être. Tout comme ses doigts se refermant involontairement sur ces feuilles… des feuilles ? Elle s’agita subitement, cherchant à lutter contre le brouillard cotonneux qui l’enveloppait, papillonnant des yeux, se forçant à percer l’absurde obscurité qui l’enveloppait sous cette fraicheur troublante, à l’exception d’une main posée sur son ventre. « Rebienvenue du royaume des songes, Lyra. » murmura le visage sardonique de son frère aîné au-dessus d’elle. Un gémissement s’esquiva de ses lèvres, avant qu’elle ne souffle en fronçant les sourcils. « Qu’est-ce que tu m’as fait ? » Un rire lui répondit, chargé du fiel d’une redoutable satisfaction, qui même dans cet étrange état apathique la fit frissonner de dégoût. « Je t’ai rendue plus sage. » susurra-t-il, son souffle s’échouant contre sa gorge, alors qu’elle détournait ses traits pour éviter les lèvres trop envieuses, tandis que ses doigts se pressaient contre le torse non désiré. Trop faible… cela n’eut pour effet que de provoquer un nouvel éclat de rire, tandis qu’il se redressait. Elle ne pourrait pas s’en sortir ainsi, il lui fallait trouver une autre méthode pour le remettre à sa place, même si on lui reprocherait fatalement le moindre mal fait. Mais cela ne retiendrait jamais la venimeuse Black, qui ne serait jamais la vulgaire victime d’un viol incestueux, plutôt crever. Ce fut alors qu’elle la vit… la pierre, mais si elle faisait mine de vouloir la prendre si simplement, il le verrait, elle devait être plus fine, ainsi, elle se décala, comme si elle cherchait à fuir, rampant à même le sol, et il se mit une nouvelle fois à rire, amusé par ses maigres tentatives. Déjà, il la retourna, écartant ses cuisses pour se glisser entre elles, et comme si elle sentait l’inévitable prendre forme dans son esprit, la si fière Black tenta de le raisonner à l’instant où ses doigts effleuraient la pierre. « S’il te plaît, Cael, non… je dois… » « Je m’en moque tu m’entends ? Tout ce qui est aux Black est mien. » déclara-t-il en saisissant son menton pour qu’elle le regarde dans les yeux et que ses lèvres ne puissent s’évader. Mais sa prise s’affirma et avant même que le goût haïssable soit à la portée de ses lippes, elle frappa sa tempe le plus fort qu’elle put. Le sonnant, elle se dégagea, avant de quitter cette sorte de cabane de chasse en titubant. Salopard.

Elle ne reconnaissait rien autour d’elle, mais le gémissement plaintif de son frère aîné ne lui laissa d’autre échappatoire que de s’enfoncer dans ces bois trop sombres, de s’appuyer contre chaque tronc à sa portée, et d’avancer, de continuer, de poursuivre. Un tremblement la fit frissonner, mais elle ne pouvait s’arrêter, néanmoins, elle n’entendit pas ses pas derrière elle, nul son venait froisser les feuilles qu’elle écrasait de temps à autre. « Lyra ! » entendit-elle hurler dans son dos à plusieurs reprises. Ignorant que Caelum se tenait dans l’encadrement de la bâtisse protégée par un répulsif, et que les prunelles de son geôlier se portaient à présent vers un coin de ciel découvert où brillait la rondeur opalescente de la lune trop pleine pour que nul écho lupin ne résonne bientôt dans cet endroit. Le souffle saccadé, le palpitant se fracassant dans sa poitrine, elle se colla contre un tronc à la plainte caractéristique. Mais elle ne ferait pas demi-tour, elle préférait les crocs assassins et carnassiers au contact malsain de son frère. Elle avança, fragile silhouette spectrale égarée, trop droguée pour transplaner, avant de chuter sur le sol devenu instable par ce qu’il avait bien pu lui donner pour la rendre si délicate. Et ce fut un loup imposant qui se dressa face à elle, alors qu’elle respirait rapidement, le souffle secoué de la crainte face à cet autre prédateur nocturne. Il ne grogna qu’un instant, lui qui portait du sang encore humide sur son pelage, et elle ne pouvait douter de ce qu’il était, du monstre assassin qui croupissait derrière les prunelles lupines, autrefois humaines. Mais il s’approcha paisiblement, venant la renifler sans la toucher. Elle ne parvenait à savoir ce qui était en train de se produire, ce qui pouvait bien troubler l’animal pour qu’il ne veuille s’en prendre à elle. La réalité, pourtant, hurlait à présent à ses pieds, et l’animal se contenta de grogner une ombre non loin d’elle. Lyra observait l’animal qui semblait vouloir la protéger à présent, comme si le fait qu’elle se trouve dans ces bois réclamaient de lui qu’il s’attarde, qu’il rôde, tandis qu’elle tendait une main pour la glisser dans le pelage, avant de se relever pour continuer sa route. Le loup trottinait, et resta jusqu’à ce que la drogue finisse par se dissiper et qu’elle puisse transplaner loin d’ici, jusque chez elle, la laissant regagner sa chambre alors que l’aube se dessinait dans le ciel, funeste témoin de ces faits étranges.

Immobile devant le miroir qui témoignait de ses dernières mésaventures, elle laissa son regard retomber sur la paume ensanglantée de sa main, faisant naître en son sein le rugissement de la haine que son aîné avait fait naître en elle. Elle n’avait aucune idée de ce qui avait pu se passer cette nuit… pas l’ombre d’une seule, mais elle vit la stupeur frapper ses traits lorsqu’elle descendit, apprêtée, comme si rien n’était venu troubler ses songes. L’ignorant superbement, elle ne chercha pas la blessure infligée, certaine qu’il l’avait faite disparaître dans l’idée qu’il avait peut-être causé sa mort. Mais elle était là, magnifique, cruelle charmeuse de loups qui verrait bien là un atout se greffant à son ambitieuse rancune.

Bras cajoleurs, refuge intemporel


Allongée sur son propre lit, dans ses draps l’enveloppant chaudement, ses doigts pourtant restaient crispés sur le manche du petit poignard, l’alarme magique actionnée pour l’éveiller si Caelum revenait se glisser dans sa chambre. Mais cela n’y changeait rien, la mesquinerie sournoise de la veille la troublait, n’ayant aucune information sur la manière dont il avait pu la droguer, ni de ce qui avait pu se passer ensuite. La certitude pourtant, celle de ne plus jamais devenir une vulgaire poupée entre ses doigts nécrosés par la convoitise, sous ses lèvres trop envieuses pour ne pas désirer l’étouffer, troublait son âme, et entachait la paix de ses songes. Il avait été plus loin, trop loin, même si la nuit s’était frelatée d’autres surprises étonnantes. Le problème restait qu’elle ne désirait nullement retomber entre ses mains, et qu’elle ne parvenait à clore ses paupières pour lui en laisser l’opportunité. Le souffle calme qui soulevait sa poitrine avec régularité, la semi-obscurité qui la laissait aux aguets d’une possible venue… Elle ne pourrait cesser de dormir, c’était impossible. Aussi repoussa-t-elle ses draps, laissant ses pieds nus rencontrer la fraicheur délicate du sol, et la silhouette éthérée désamorça le sort sans que ses lèvres ne se desserrent. Silencieuse, elle prit la direction de la chambre d’Orion, sa baguette dans une main, son poignard dans l’autre. Peut-être, songea-t-elle subitement, qu’elle pourrait faire un détour par la chambre de son tourmenteur pour mettre fin à son souffle perfide, mais cela se retournerait contre elle. Et c’était bien la seule réalité qui retint ses pas de bifurquer, préférant le silence des appartements d’Orion qui semblait dormir à poing fermé.

Un soupire presque songeur s’esquiva de ses lèvres, il était beau Orion, plus encore lorsque Morphée s’était glissé jusqu’à lui. Il était son autre, sa moitié, la plus belle sans doute, puisqu’elle était une impossible garce, incapable de dévoiler une véritable douceur envers ceux qui ne comptaient pas à ses yeux. Tout comme les loups qu’elle avait toujours considéré comme des impurs, des moins que rien plus animal qu’humain, et elle… Par Merlin, elle avait passé une partie de la nuit en compagnie de l’un d’eux, comme s’il reconnaissait en elle une part plus bestiale que l’humanité vibrante qui suintait du moindre de ses pores désirables. Elle ne savait quoi en penser, quoi imaginer de ce que cela pouvait faire d’elle. Peut-être aurait-il été plus simple de périr sous l’appétit brutal de ce maudit loup. Mais elle n’était pas plus prête à mourir qu’à laisser Caelum victorieux. Venant déposer sa baguette dans un recoin d’une commode, elle souleva les draps pour se glisser contre le corps chaud de son jumeau, plaçant la lame sous l’oreiller alors qu’elle se lovait prudemment contre lui, enfouissant son visage contre son torse dénudé pour s’imprégner de l’odeur familière et sécurisante de celui avec lequel elle avait partagé le ventre de leur mère. Naturellement, par habitude, il bascula pour l’enserrer contre lui et enfouir à son tour son nez dans les cheveux de la brune. Combien de rumeurs ne cessaient de clamer que quelque chose d’incestueux se produisait entre eux, mais la vérité était si chaste pourtant, puisque nul désir n’entachait leur lien. Ils étaient simplement un morceau de l’autre, regrettant parfois de ne pas justement se désirer ainsi pour pouvoir s’unir et rester ensemble. Mais ils ne feraient aucun enfant, ils ne froisseraient aucun draps de cette manière. Orion n’était pas Caelum. Orion ne voulait pas Lyra de cette manière… mais il l’idéalisait sa jumelle, et ne voulait qu’un être semblable ou plus appétissant qu’elle pouvait l’être.

« Tout va bien ? » marmonna-t-il d’une voix ensommeillée, s’assurant que celle qu’il étreignait n’avait pas eu une raison de plus de vouloir fuir ses propres draps, de lui dévoiler cette fragilité qu’elle n’affichait que trop rarement. « Rendors-toi, je voulais juste être contre toi. » souffla-t-elle en hochant mollement la tête contre son buste, certaine qu’il percevrait le mouvement. Mais il semblait trouver l’instant propice aux confidences, puisqu’il ne fut pas prêt à laisser les songes le gagner à nouveau. Ses doigts s’élevèrent, venant caresser la chevelure éparse, son timbre se glissant autour d’eux, tandis que les prunelles scrutaient la porte close. « Qu’est-ce qui s’est passé la nuit dernière avec Cael, Lyra ? » « Rien. » répondit-elle simplement, ne sachant encore quoi penser de la nuit passée, de se dévoiler encore plus faible… plus forte… plus étrange, qu’elle ne l’était déjà en cette seconde cajoleuse. « Il est devenu blanc lorsqu’il t’a vue. Et toi… Lyra, je sais qu’il s’est passé quelque chose. » Un soupire s’évertua à lui répondre, alors qu’elle resserrait l’étroitesse du contact de leurs corps, lovant indécemment le sien sous une chaste innocence troublante pour n’importe qui d’autre, mais pas pour Orion. « Lyra. » insista-t-il en s’emparant de sa chevelure à pleine main pour la contraindre à reculer ses traits et à le regarder. La brutalité du geste ne la choqua pas, funeste habitude entre eux, alliant douceur tactile à brutalité carnassière de leur gémellité, comme s’ils pouvaient se le permettre parce que l’autre était un morceau d’eux-mêmes. « C’est un con, rien de nouveau au paradis des Black. Je suis fatiguée, j’aimerais dormir maintenant. » lâcha-t-elle avec sarcasme, chassant brutalement sa main pour revenir se blottir contre lui à nouveau. « Lyra… » « Stop Orion. Si tu es incapable de la boucler, je m’en vais. » l’interrompit-elle, plus énervée, agacée, qu’auparavant, son regard étant revenu naturellement se braquer sur le sien, comme si elle le mettait au défi d’insister encore. Il savait qu’elle ne plaisantait pas, que son impulsive jumelle, si elle ne voulait en parler, ficherait tout simplement le camp pour mettre un terme à cette conversation qui ne lui plaisait pas. Orion se retrouvait face à cette sœur qui refusait finalement de le laisser entrer dans les derniers évènements qui avaient touché sa vie, et cela ne lui plaisait pas. Cael… « Il ne t’a pas prise de force… ? » gronda sa voix, déjà furieux à cette idée du corps immaculé de sa jumelle, malmené et touché par ce salopard de première. Il était à deux doigts d’aller lui montrer qu’héritier ou non, il pouvait également assumer ce rôle à sa place. Elle fut tentée, un instant, de le laisser faire, de le pousser à commettre l’irréparable, mais son regard revenant chercher le sien, ses doigts s’élevèrent pour effleurer les traits masculins. « Non. » souffla-t-elle. C’était Orion. Elle ne pouvait le pousser à assumer cette responsabilité, pas sans une raison réelle. Bien que si elle lui confiait ce qui avait failli se produire, nul doute qu’il aurait quitté ses draps pour aller se confronter à Caelum. « Je suis toujours intacte. Maintenant dors, Orion. Je veux juste tes bras. Fais-moi plaisir. » ajouta-t-elle dans un murmure, venant coller son front contre le sien. Il soupira à son tour, avant d’effleurer ses traits de ses doigts délicats, avant qu’il ne vienne déposer un baiser sur son front, alors qu’elle enfouissait à nouveau son visage contre sa peau. Il ne savait peut-être pas à présent, mais il finirait par savoir… l’un et l’autre le savaient, se connaissant trop bien pour ignorer leur ténacité. Si Lyra ne crachait pas un mot, la fierté de Cael le perdrait sans doute, car son plan aurait été parfait si la pleine lune ne brillait pas de mille feux dans le ciel. Elle n’aurait pu fuir s’il n’avait pas craint pour sa propre vie.

► Légende ◄
Lyra = #ff6699
Caelum = #009999
Orion = #0099ff


Dernière édition par Lyra Black le Dim 6 Sep - 18:43, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
administrateur
avatar
Léon Bellange
PSEUDO : mercure.
AVATAR : Diego Barrueco.
MESSAGES : 397
CREDITS : Psychotic venus, Ziggy Stardust.
ARRIVEE : 27/07/2015
ÂGE : Le brun a traversé vingt-cinq années.
SANG : Mêlé, torturé, embrouillé, confus, bâtard.
COEUR : Fidèle à lui-même.
EMPLOI : Il a vendu sa dignité contre un ou deux billets.

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Jeu 3 Sep - 23:15

J'étais justement entrain de me dire qu'on avait pas de Black et voilà que tu arrives. Coïncidence ? je ne pense pas. huhu
Sinon, je trouve que Nina colle parfaitement à cette famille et j'aime beaucoup le pseudo. bigeyes Bon courage pour ta fiche et bienvenue à toi ! Si jamais tu as la moindre question, n'hésite pas à venir vers nous. coeur

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administratrice
avatar
Blanche Desanges
PSEUDO : arsonphobia.
AVATAR : astrid bergès-frisbey.
MESSAGES : 253
CREDITS : mind dreamer (av)
ARRIVEE : 12/08/2015
ÂGE : vingt ans, qu'elle contemple les neiges d'hiver.
SANG : sang-mêlée qui se fait passer pour pur dans la haute société, mais qu'importe le sang quand on est cracmol.
DON : enfant dénuée de dons, seule sa rage de se battre en est un.
COEUR : letharia vulpina.
EMPLOI : chasseuse, traqueuse, tueuse.

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Jeu 3 Sep - 23:17

NINA LA FEMME DE MA VIIIIE. coeur
Bienvenue ici avec ce beau pseudo du tonnerre & bonne chance pour ta fiche. puppy

_________________
☆ shiver
on attendra l'hiver, pour s'écrire qu'on se manque. que c'était long hier, que c'est long de s'attendre. tu me pardonnes mon coeur ? de rouvrir notre tombe. pour y planter mon coeur, des pensés d'autres blondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Jeu 3 Sep - 23:24

J'étais étonnée qu'il n'y en ait pas encore, d'habitude cette famille n'est jamais libre x)
Non mais ça fait plus d'1h que je tourne autour du forum en mode indécise : quelle famille, quel prénom, puis quel avatar... et finalement me voilà huhu

Merciiiiiiiii beaucoup à vous deux love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ivy Lestrange
PSEUDO : Little
AVATAR : Barbara Palvin
MESSAGES : 50
CREDITS : Shiya
ARRIVEE : 31/08/2015
ÂGE : Du haut de tes 23 ans: demoiselle, pucelle, jeune fille, adolescente, tous ces mots d'hier et d'aujourd'hui désigne l'espèce de monstre que tu es mi-gamine mi-femme
SANG : La pureté de ton sang n'est plus à prouver. Sadique héritage qui finalement a moins d'importances à tes yeux qu'il n'y devrait.
COEUR : Fiancée à Saël, une vile créature. Ton coeur ne sera à tout jamais qu'un simple instrument sans fonction. Tu es destiné à servir ta famille, pas à aimer ou désirer.
EMPLOI : Dresseuse de Hiboux pour La Poste. Tu n'étais que la dernière de ta lignée, tu n'avais donc pas besoin d'un poste important, tu n'étais pas destiné à briller, n'étais-tu pas simplement une femme ? Un pion pour des alliances. Alors, ils ont accepté que tu travailles simplement comme dresseuse de Hiboux. Peut-être la seule joie que tu as dans ta triste vie.

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Jeu 3 Sep - 23:25

Bienvenu, très très très très bon choix de famille ! J'ai hâte d'en connaitre d’avantage sur ton personnage Very Happy
Tu as bien fait de nous rejoindre on est gentil et plein d'amour ici Very Happy

_________________
Cloué au sol, l'oiseau se cogne de-ci de-là colonies de cigognes partez sans lui. Quoiqu'on dise, étonnants vos numéros de voltige. À l'air libre
les oiseaux ont eux aussi le vertige plein d'amertume
le temps du ciel sans cendres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administratrice à la retraite
avatar
Lole Fauconnier
PSEUDO : vieux frères/cass.
AVATAR : holland roden.
MESSAGES : 166
CREDITS : ©lélélateubé.
ARRIVEE : 22/07/2015
ÂGE : vingt-cinq ans.
SANG : de bourbe, rejetée de la société, victime de ces géants.
COEUR : volage, entrainé dans les méandres de la passion.
EMPLOI : danseuse/fille de joie aux mille et une nuits.

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Ven 4 Sep - 6:59

NINA EN BLACK
J'AIME
J'ACHETE scream Ca colle tellement scream
J'adore cette fille, surtout en mauvaise nana, donc j'ai hâte de voir ce que tu ous réserves devil
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions belle Lyra n'hésite pas merlin eur

_________________
mama take this badge from me ; i can't use it anymore. it's getting dark too dark to see. feels like I'm knockin' on heaven's door. @gunsnroses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
André Cabanel
PSEUDO : caius/nico.
AVATAR : sam way.
MESSAGES : 254
CREDITS : caius, me (avatar) anaëlle (signa).
ARRIVEE : 01/09/2015
ÂGE : vingt-trois années de scarifications, âge proche de la fin malgré sa jeunesse.
SANG : presque bleu, le sang royal, la pureté des sorciers français, la famille ayant honte de son enfant à cause de la religion régnant dans leurs cœurs qu'ils disent totalement purs.
COEUR : déglingué, explosé, éclaté, écorché vif, cœur inexistant et roué de coups. pourtant, il pulse, légèrement, il commence à se réveiller.
EMPLOI : avant c'était les jambes écartées, désormais c'est fluctuant, métiers peu payés et dégradants. il économise pour passer ses examens et tenter de devenir auror.

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Ven 4 Sep - 10:36

Le choix de prénom est vraiment génial, j'adore. inlove Mais en prime, je suis come Cass', je trouve que Nina correspond nettement plus à un rôle de "méchante" que de gentille, alors la mettre dans la famille Black, c'est trop bien pensé. scream Puis parlons-en des Black quoi... dead
BIENVENUE sur le forum et bon courage pour ta fiche ma belle. eur

_________________
ECOUTE PAUVRE CON

je suis pas quelqu’un de bien je suis pas une belle personne je suis une sale bête une bouteille de gaz dans une cheminée et je vais finir par te sauter au visage si tu t’approches trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Ven 4 Sep - 19:07

Merci beaucoup à vous trois bril bril

J'avoue que le côté j'aime la vie et les bonbons roses ne vont pas à Nina XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Saël Beaumort
PSEUDO : wildworld (chloé)
AVATAR : dylan o'brien
MESSAGES : 148
CREDITS : @AESTHETIC
ARRIVEE : 30/08/2015
ÂGE : vingt-cinq années d'une vie torturée.
SANG : pur, à l'évidence, générant l'envie, la richesse, le pouvoir.
DON : lui-même est un don.
COEUR : fiancé à la douce poupée contre son gré, mais son cœur reste meurtris, indécis, généré par un trop plein de pulsions déplacées envers cette rousse endiablée.
EMPLOI : langue-de-plomb, département des mystères.

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Ven 4 Sep - 22:32

ALORS TOI
parfait choix, pour tout, t'es parfaite, bienvenue à la maison sael

_________________

and your shoulders are frozen, oh but you're an explosion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Sam 5 Sep - 9:23

Et TOI alors avec Dylan et ce personnage de malade yeah
Merciii coeur lang


Dernière édition par Lyra Black le Sam 5 Sep - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alice De Navarre
PSEUDO : cripsow. (mel)
AVATAR : kaya scodelario.
MESSAGES : 36
CREDITS : fair game (ava) tumblr
ARRIVEE : 30/08/2015
ÂGE : vingt-deux ans.
SANG : sang des plus purs.
COEUR : on va vous resservir l'éternel c'est compliqué.
EMPLOI : trafiquante de potions magiques, elle n'a en aucun cas besoin de travailler pour subvenir à ses besoins, il s'agit plus d'un passe-temps que d'autre chose.

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Sam 5 Sep - 12:53

j'aime déjà beaucoup le début de ta fiche agreu
bienvenue I love you

_________________
    you're the light, you're the night.
    and though the road is long i look up to the sky and in the dark i found lost hope that i won't fly and i sing along. i got all i need when i got you and i, i look around me, and see a sweet life i'm stuck in the dark but you're my flashlight, you're getting me through the night.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Sam 5 Sep - 13:34

hehe hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Sam 5 Sep - 17:46

Merci beaucoup Alice love

Tobias : huhu siffle
Revenir en haut Aller en bas
administratrice à la retraite
avatar
Lole Fauconnier
PSEUDO : vieux frères/cass.
AVATAR : holland roden.
MESSAGES : 166
CREDITS : ©lélélateubé.
ARRIVEE : 22/07/2015
ÂGE : vingt-cinq ans.
SANG : de bourbe, rejetée de la société, victime de ces géants.
COEUR : volage, entrainé dans les méandres de la passion.
EMPLOI : danseuse/fille de joie aux mille et une nuits.

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Dim 6 Sep - 9:28


Tu es maintenant validé !

Sublime fiche, sublime personnage, sublime plume bril
Bienvenue sur le forum. Afin de bien t'intégrer à celui-ci, nous te conseillons de lire le règlement ainsi que le contexte si cela n'est pas déjà fait. Il t'est maintenant obligé d'aller présenter ton avatar au bottin et de recenser ta maison sinon tu es considéré comme une personne vivant dans la rue. Il t'est fortement conseillé d'aller te créer un carnet de liens et de rps afin de pouvoir développer la vie de ton personnage. Si tu souhaites proposer ton scénario à la communauté, il faut te rendre par ici. Si tu souhaites te défouler un peu sur ton clavier, n'hésite pas à passer ici. Si tu veux voir toutes les nouveautés qu'il y a eu avant ton arrivée, il faut te diriger par ici. S'il faut déjà que tu t'absentes, merci de nous prévenir en te rendant ici.

Le Staff espère que tu passeras de bons moments sur ce forum, et pour toutes questions n'hésite pas à envoyer un message privé à l'un d'entre eux.

_________________
mama take this badge from me ; i can't use it anymore. it's getting dark too dark to see. feels like I'm knockin' on heaven's door. @gunsnroses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   Dim 6 Sep - 10:13

Merci beaucoup bril love
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A l'encre de mon nom (lyra)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'encre de mon nom (lyra)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lyra ou Crystal?
» LYRA
» TUTOS DIVERS de TECHNIQUES de COLORIAGES ! MAJ 29-07
» Pseudonyme
» A La Croisée Des Mondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE FAULT IN THE MOON ::  :: Retourneur de temps :: Présentations-